CECI n'est pas EXECUTE Mondes américains : Actualités Octobre-Novembre 2013

Actualites |

Actualités Octobre-Novembre 2013

Nouveau

32e Festival international Jean Rouch

 5 – 29 novembre 2013
 Muséum National d’Histoire Naturelle
  CP 22 - 36, rue Geoffroy Saint Hilaire – 75005 Paris - France
  Tél. : 33 (0)1 47 04 38 20 – 33 (0)1 40 79 54 13
  E-mail :
festivaljeanrouch@mnhn.fr / cfe@mnhn.fr
  
www.comitedufilmethnographique.co


Sciences de la nature, sciences de la société

Les passeurs de frontières

Marcel Jollivet (dir.)

La gestion « durable » des ressources naturelles renouvelables et des milieux est une question vive, plus que jamais actuelle. Les bases de la démarche véritablement interdisciplinaire qu’elle requiert restent à construire. Tel est l’objet de la réflexion menée ici par des spécialistes de disciplines aussi différentes que l’écologie, l’ethnologie, l’agronomie, la géographie, le droit, la sociologie ou l’économie. Cet ouvrage porte témoignage de la façon inhabituelle dont un certain nombre ...Lire la suite



Mise en ligne

Le CEAf (EHESS-IRD), Christine Douxami, Elena Vezzadini, ainsi que l’IISM présentent la mise en ligne par la Cellule audio visuelle de l'EHESS du

Colloque international Théâtres politiques en Afrique, du Nord au Sud !

Video Théâtres politiques en Afrique, du Nord au Sud !

Ce colloque a cherché à tisser des liens entre différentes réalités du théâtre politique contemporain en considérant l’Afrique dans son ensemble, du Nord au Sud, de l’est à l’ouest, indépendamment d’une scission nord-sud trop longtemps perpétrée par les sciences sociales. Il nous a paru nécessaire de prendre en compte l’indissociabilité du continent, et ceci tant au niveau politique qu’artistique. Des chercheurs, des artistes militants issus de ces différentes aires géographiques ont pu échanger autour de ce qui les distinguait mais surtout, à leur propre étonnement, prendre connaissance de ce qui les rapprochait en termes de réalisations artistiques, de formations de comédiens, de thématiques abordés, de rapport au plateau, d’incorporation, ou non, d’éléments dit «traditionnels » ou « populaires ». Et force a été de constater que loin des dramaturgies post-indépendances des années 60, elles aussi très politiques, tant dans l’affirmation identitaire de chaque nouvelle nation que dans une revendication d’africanité ou de négritude propre à l’ensemble du continent, le théâtre contemporain revendique de nouvelles écritures dramaturgiques et scéniques qui deviennent les fers de lance de thématiques sociales propres au continent. Provoquer l’émotion esthétique, s’inscrire dans la problématique du théâtre contemporain international constituent un des enjeux essentiels du théâtre politique en Afrique. Il s’agit avant tout d’associer quête artistique et revendication politique. Nombre de distinctions apparaissent cependant au sein du théâtre politique en Afrique entre un théâtre militant ou théâtre de résistance et un théâtre de dénonciation, plus « témoin » que participant. Ce colloque a donc cherché à mettre en perspective ces différents engagements, à réfléchir autour du rôle des auteurs, des comédiens, des metteurs en scène africains, tout en considérant les conditions de productions artistiques en lien ou non avec les anciennes métropoles avec lesquelles ils entretiennent des rapports privilégiés et complexes en termes de créations, de subventions, d’échanges et parfois de formations.

Programme Théâtres Politiques, mai 2012


Soutenance de thèse CEAf

Nora Greani soutiendra sa thèse 

Art sous influences. Une approche anthropologique de la créativité contemporaine au Congo-Brazzaville.

Lundi 28 octobre de 9h à 13h.

EHESS. Salle 7. 105 bd Raspail. 75006 Paris.

Jury :

  • Jean-Loup Amselle, Directeur d’étude, EHESS (Directeur de thèse)

  • Brigitte Derlon, Directrice d’étude, EHESS

  • Bogumil Jewsiewicki, Professeur à l'Université Laval, Québec

  • Pierre Wat, Professeur à l’Université Paris I – Panthéon Sorbonne

  • Tobias Wendl, Professeur à la Freie Universität, Berlin

  • Jean-Luc Aka-Evy, Professeur à l’Université Marien Ngouabi, Brazzaville

Résumé : L’art contemporain du Congo-Brazzaville n’est jamais parvenu à s’imposer dans la dynamique de la scène artistique mondiale, alors même que le pays est unanimement célébré pour son patrimoine littéraire et que les exemples de légitimation artistique ne manquent pas sur la rive gauche du fleuve Congo. En partant de cet état de fait paradoxal, cette thèse analyse les conditions de production et de réception de l’art congolais à l’échelle nationale et internationale, depuis les années quarante jusqu’à nos jours. L’enjeu est de mettre en évidence les principales contraintes (politiques, historiques, sociales ou culturelles) qui se sont exercées sur la créativité congolaise. Avec l’appui d’enquêtes ethnographiques menées entre 2009 et 2013, l’étude explore trois grandes thématiques. La première partie examine la marche vers l’indépendance, l’ère du socialisme et le projet politique d’une biennale bantoue en tant que pistes contextuelles ayant inspiré la créativité congolaise. La seconde partie étudie les stratégies de diffusion et de promotion artistiques les plus récentes. La troisième partie interroge l’impact de la guerre civile sur l’art et ses incidences sur la réorganisation urbaine au travers de l’exemple des « Monuments du septennat » et du Mausolée Savorgnan de Brazza. Les « représentations » élaborées au fil des ans par les artistes congolais à l’aide de pinceaux ou de burins sont envisagées dans ce travail comme une voie d’accès, parmi tant d’autres, aux « représentations » de la société congolaise.



Au delà du don et du marché. Produire du coton biologique au Mali entre commerce équitable et développement durable. 

Roberta Rubino, doctorante CEAf, soutiendra sa thèse en Anthropologie Sociale et Ethnologie  

Mercredi 30 octobre à 14h30

 à l’EHESS, 105 bd Raspail, Paris 6ème - salle 8

Le jury sera composé de :

  • Doris Bonnet, Directrice de recherche à l’IRD (Directrice de thèse)

  • Jean Paul Colleyn, Directeur d’études à l’EHESS

  • Anne Doquet, Chargée de recherche à l’IRD

  • Boris Petric, Chargé de recherche au CNRS

  • Laurent Vidal, Directeur de recherche à l’IRD

Résumé : Cette thèse a été conçue comme une double ethnographie portant à la fois sur l'étude d’un programme de promotion du coton biologique et équitable au Mali et sur l’analyse critique des dispositifs qui règlent et structurent l’ONG internationale de développement, chargée de sa mise en place.  

La reconstruction de la chaine de production du coton biologique et équitable du Mali à permis de constater que le commerce équitable n’était pas en soi une pratique de développement alternatif. Au contraire, au-delà de son contenu spécifique, sa structure formelle fortement idéologique réplique les caractéristiques, et donc les limites, de tous les autres projets de développement de type moderniste. De plus, de l’analyse des critères du commerce équitable on s’aperçoit que le commerce ne saurait jamais être équitable en raison de la part du don qu’il contient.

Dans le déroulement du programme, l’ONG est apparue comme une institution dotée d’une base suffisamment souple et réactive pour s’adapter et accueillir les changements  avant qu’ils n’explosent dans le conflit.

En concomitance, diverses techniques de pouvoir se mettent en œuvre pour exercer un contrôle et limiter ces ingouvernables et les expériences dont elles se font observatrices.

 

Mots clés : ONG, développement, coton biologique, Mali, commerce équitable.



Colloques et Appels à contributions

Colloque international organisé par le Ceped avec le soutien de l'ANR et de l'IRD

Technologies de la procréation et mondialisation. Dispositifs, savoirs, expériences en Afrique sub-saharienne

Paris, 12 et 13 décembre 2013

Amphithéâtre Vulpian, Université Paris Descartes - 12 rue de l’Ecole de Médecine, 75006 Paris - Métro : Odéon (ligne 4)

 

Merci de vous inscrire (gratuitement) en envoyant un simple courriel à : amp.afrique@gmail.com avant le 30 novembre 2013 en précisant quel(s) jour(s) vous serez présents, votre nom, votre profession, votre institut de rattachement.

°

Programme pdf en bas de page



Appel à contributions – Revue Politique africaine

Dossier coordonné par Guillaume Lachenal (Université Paris Diderot, SPHERE) et

Aïssatou Mbodj-Pouye (CNRS, CEMAf)

Politiques de la nostalgie. Restes du développement et traces de la modernité en Afrique

L’Afrique contemporaine est nostalgique. Deux décennies après la mise en œuvre des politiques d’ajustement structurel, il est commun d’entendre le « temps d’avant » évoqué comme un âge d’or, qu’il s’agisse du passé colonial, de l’époque de l’indépendance ou des années 1980.

Toujours complexes et ambivalents, ces discours renvoient à des signes matériels de déclin – plantations abandonnées, machines agricoles hors d’usage, mines fermées, dispensaires décrépis. Dans un paysage marqué par l’effacement de l’Etat de la scène du développement et par l’essor de nouveaux interventionnismes transnationaux, de la big philanthropy américaine aux investissements chinois, les récits nostalgiques prennent souvent pour objet le développement lui même – en tant que projet politique porté par l’Etat, guidé par l’expertise et la générosité internationale, et promettant un futur meilleur pour la nation.

Dans ce numéro nous voulons envisager la dimension politique des traces matérielles et affectives laissées en Afrique par les actions de développement – entendues au sens large des interventions visant à transformer les sociétés et les environnements par l’investissement économique, l’action éducative ou humanitaire, la santé publique ou l’expérimentation scientifique – qu’il s’agisse de micro-projets communautaires ou de programmes agroindustriels d’ampleur régionale. L’enjeu est de comprendre comment, au delà de leur apparence anecdotique ou sentimentale, les évocations de la modernité – qu’elle soit coloniale, nationaliste ou socialiste – comme une promesse évanouie formulent un diagnostic politique inscrit dans des rapports de classe et de générations. A travers ce registre nostalgique, s’énoncent et s’opposent différentes temporalités et légitimités de l’action politique, différentes conceptions du collectif, de la citoyenneté, de l’Etat et de la place de l’Afrique dans le monde. Ce numéro propose une série d’enquêtes sur la manière dont le présent est en Afrique un « emboîtement d’époques » (Mbembe), où s’agencent différentes périodes et temporalités, qui vont des projections inabouties et des attentes déçues de la modernisation à l’anticipation impatiente de « l’émergence » des pays africains au 21e siècle ; emboîtement qui fait du passé, et des futurs qu’il contient, une ressource critique et un champ de luttes politiques. En prenant pour objet analytique les politiques de la nostalgie en Afrique contemporaine et leurs substrats matériels,

ce numéro envisage ainsi, plus largement, une série de propositions théoriques et empiriques pour repenser l’histoire et l’anthropologie du développement.

Calendrier :

- 11 novembre 2013 : date limite d'envoi des propositions d’article (max. 7000 signes esp.

comp.) aux coordinateurs : lachenal@univ-paris-diderot.fr & mbodj@cnrs.fr  )

- 25 novembre 2013 : notification aux auteurs des propositions retenues

- 17 février 2014 : date limite d'envoi des articles sélectionnés (max. 55 000 signes esp. comp.)

- Octobre 2014 : parution des articles acceptés par le comité de rédaction de Politique africaine



1st Central European African Studies Conference (CEASC) Shifting identities, changing relations: Ethnicity, Culture and Society in an Emerging Africa

14 – 16 May, 2014

Venue: Sedláčkova 15, SP319, Plzeň at the University of West Bohemia, Czech Republic.

Ethnicity, Culture and Society seem to be very much debated issues in contemporary African  Studies and have a great impact on politics, international relations, socio-economic issues and internal dynamics of African countries. Since the pre-colonial through colonial times up to nowadays we have seen enormous changes in African societies that have far-reaching impact on all aspects of daily lives of individuals and societies in Africa.

Modern and contemporary history of Africa has witnessed dynamic processes of continuous changes that stand in sharp contrast to public image of Africa as static continent lacking any kind of development.

The 1st CEASC welcomes papers from a wide range of disciplines including anthropology, history, political science and international relations, linguistic anthropology, philosophy, ethnography, development studies and sociology.

The Organizers encourage Ph.D. students, scholars and academics from all institutions of higher education and research to send abstracts to africa.pilsen@gmail.com until February 20th, 2014.

Keynote speakers:

Prof. Toyin Falola (University of Austin)

Prof. Jon Abbink (African Studies Centre, Leiden)

Organizing committee:

Linda Piknerová (Pilsen), Kateřina Rudincová (Pilsen), Judit Bagi (Pécs), Kateřina Werkman (Prague), Joanna Mormul (Krakow), Istvan Tarrosy (Pécs), Maciej Kurcz (Ciesyn), Robert Kłosowicz (Krakow), Monika Baumanová, Jan Záhořík (Pilsen)

Scientific committee: Mamadou Diouf (Columbia University), MarjaTiilikainen (Helsinki), Baz Lecocq (Gent), Itziar Ruiz-Gimenez (Madrid), Geert Castryck (Leipzig), Ahmed Hassen (Addis Ababa).



2e Colloque international du CIST  -  Paris 27 et 28 mars 2014.

Les territoires sont à la fois une construction sociale et une matérialité observée par différents champs disciplinaires. Cette interdisciplinarité large constitue un front pionnier difficile mais nécessaire. Une autre frontière à dépasser est celle qui, trop souvent, éloigne les chercheurs des acteurs du développement territorial. Les données territoriales constituent un des domaines par lesquels ces confrontations sont rendues fécondes. Le deuxième colloque du CIST se propose de défricher ces nouveaux fronts en invitant à explorer six thématiques prioritaires.

Thématique 1 – Données locales, données citoyennes, demande sociale
Thématique 2 – Intégrations régionales et cohésion territoriale : regards croisés
Thématique 3 – Mobilité, territorialité, territorialisation : approches critiques
Thématique 4 – Science des territoires : les fronts pionniers de l’interdisciplinarité
Thématique 5 – Images des territoires : media, représentations
Thématique 6 – Des Systèmes d’Information Territoriale au service de nouvelles problématiques scientifiques ou pratiques sociales
L'ensemble des informations concernant le colloque sont disponibles en français et en anglais sur le site dédié : http://cist2014.sciencesconf.org.

Marion Gentilhomme, Communication

Collège International des Sciences du Territoire (CIST) Université Paris Diderot

UFR GHSS, Case 7001, 75205 Paris cedex 13+33 (0)1 57 27 68 57 | www.gis-cist.fr


Entre mobilité et sédentarité : des communautés pentecôtistes et évangéliques en Belgique à l’heure de la globalisation religieuse

La prédominance de l’islam dans les débats sur l’immigration tendent, en Belgique comme en Europe, à "invisibiliser" la pluralisation religieuse dans nos sociétés. Pourtant, des recompositions autres se donnent à voir depuis quelques décennies, notamment dans le champ chrétien où on observe un dynamisme tout à fait inédit, à la faveur des migrations et des mouvements missionnaires pentecôtistes et évangéliques. Lors de cette journée d’étude, le 14 novembre 2013 nous interrogerons ces mutations religieuses en Belgique en examinant les différents types de mobilité à l’œuvre : migrations, déplacements intra-européens, transformation d’Églises autochtones, reflétant les incessantes circulations des évangélistes internationaux. Nous examinerons plus précisément la façon dont ces Églises mettent en tension communauté locale et globalisation religieuse, mobilité et sédentarité, appartenance locale et réseaux transnationaux.

Cette journée d’étude aura lieu le 14 novembre 2013. Elle ouverte aux chercheurs de différentes disciplines et / ou de toute la Belgique permettra de dégager les tendances majeures du paysage pentecôtiste et évangélique.

Elle sera aussi l’occasion de constituer un groupe de travail en vue de favoriser des rencontres régulières entre chercheurs travaillant sur les mouvements pentecôtistes et évangéliques dans le pays.

Responsables scientifiques

Sarah Demart, chargée de recherches FRS-FNRS, Cedem (Centre d'Etude de l'Ethnicité et des Migrations), Ulg, Belgique

Elisabeth Mareels, aspirante FNRS, Laap (Laboratoire d'Antropologie Prospective), UCLouvain, Belgique



The Bodily and Material Cultures of Religious Subjectivation

Conference project, Venue: Department of Anthropology, UCL

Intended date: 17-18 June 2014

Statement of Purpose and Call for Papers

There is no known religious practice that does not involve bodily motions (bowing, standing, walking, fasting, feasting, etc.) and their associated emotions, nor the use of given material things (shrines, musical instruments, substances of various kinds). Both involve the sensory apparatus of touch, sight, smell, etc.

°

Without disregarding the religions discourses and creeds, the conference will focus on the bodily and material cultures of religious practice with a strong emphasis on both ethnographic documentation and theoretical elaboration based on a few basic principles:

1/ Bodily and material culture. Whereas scholarly approaches have tended to deal independently with the body and with material culture (with journals and publications focusing on either one), we suggest to consider that, in the human species, there is hardly any technique of the body that is not propped against material culture, and, vice versa, no item of material culture that is not embodied and disembodied at a turn.

2/ Religious subjectivation. Bodily and material cultures provide technologies of the self by means of which the religious subject shapes his/her identity and is subjected to an Other. The notion of a subject departs significantly from the notion of an individual insofar as being a subject means being produced by a collective and being subjected to it while acting on oneself in order to govern oneself.

3/ Theoretical inputs. The theme of bodily and material cultures of religion has been explored by the path-breaking publications of the journal Material Religion (see Meyer et Al., 2010). In addition to the various theoretical suggestions published in the Journal, we propose to take into account the publications of the “Matière à Penser” (MàP) network (see Warnier 2007, 2009, Naji & Douny 2009, Julien & Rosselin eds. 2009, and, below, “the MàP approach in a nutshell”).

4/ Aims of the conference and call for papers and films. We welcome proposals from students, faculty and independent researchers based on ethnographic fieldwork focused on both bodily and material cultures of religious practice as part of the production of a religious subject in different areas and religious settings (Judaism, Islam, Christianity, Asiatic, African and other religions, etc.). The papers should address theoretical issues, whatever theoretical references may be put to use, provided they articulate bodily and material cultures. We aim at establishing discussions between various academic traditions on both sides of the Atlantic and the Channel. Short documentary films (e.g. 20mn maximum as a rule) showing the intertwinement of bodily and material cultures in religious practice are welcome. The proposals (of ca. one page) should be addressed to the convenors. They will be assessed by the organizing committee of the conference. Ultimately, we expect to end up with producing an edited volume.

Deadline for the submissions: 31st December 2013. Reply by the convenors by January 31st 2014.

5/ The “MàP” (Matière à Penser) approach in a nutshell. It relies on theoretical contributions from Schilder onwards on the Körperschema as a means to conceptualize a) the body as a bodily synthesis acquired by apprenticeship. It has been criticized, refined and much diversified by various scholarly traditions, notably, of late, the neuro-cognitive sciences; and b) the way the body is not coterminous with its coetaneous envelope but extends beyond its limit to incorporate material objects in motion, emotion and perception. That is, the “MàP” approach takes bodily and material culture as a systemic whole. It should be stressed that this approach draws a clear distinction between the body as a corporeal entity, and its representations. This notion of bodily and material culture, however, falls short of articulating them into larger social, cultural and political settings. For that purpose, the “MàP” approach relies mostly on the contribution of Michel Foucault to a theory of the subject in a post Kantian, post Freudian context. The subject is a body and has a body. It is divided up. Yet it bridges the gap between object and subject. It governs itself by implementing techniques of the self that rely extensively on given bodily and material cultures. By these means, s/he subjects itself to an encompassing sovereignty. Foucault, in that respect, belongs with other contemporary philosophers such as Zizek, Certeau and others who have rejected the notion of a thinking, neo-Kantian, transparent and entirely free subject. They provide alternative ways of looking at the religious subject.

The convenors: Urmila Mohan u.mohan.11@ucl.ac.uk

Jean-Pierre Warnier jp-warnier@wanadoo.fr

NB:  Anouk Cohen and Damien Mottier will organize another conference, along similar lines, at Musée du Quay Branly in Paris, in the Fall of 2014. The two organizing teams are coordinating their efforts.



Santé globale & globalisation de la santé

Pour une anthropologie des politiques globales de santé

Le Journal des anthropologues souhaite revenir sur le rôle des organisations internationales dans l’organisation planétaire de la santé, mais aussi sur celui des grands fonds philanthropiques (Global Fund, Ford, Gates ou historiquement la fondation Rockefeller), comme acteurs centraux des politiques. De même, une véritable anthropologie des acteurs à buts lucratifs de la santé, les grandes firmes pharmaceutiques et les milliers de prestataires privés (cliniques, pharmacies, échoppes africaines), reste à produire pour comprendre les mutations qui touchent les différentes sociétés face à la globalisation des normes et pratiques de santé. Moins qu’une anthropologie des organisations internationales qui est déjà en train de se faire, le journal des anthropologues souhaite privilégier une analyse des conséquences politiques de l’évolution des politiques mondiales de santé, corrélée aux idéologies qui les soutiennent.

Modalités de soumission

Les résumés des propositions (5 000 signes) sont à adresser par mail en format word

avant le 1er décembre 2013

aux coordinateurs et les articles complets, d’une longueur maximum de 40 000 signes, avant le 1er mars 2014, avec copie à la rédaction du Journal des anthropologues (afa@msh-paris.fr).

Publication : deuxième semestre 2014

Responsables scientifiques du numéro : Marie Bonnet : mbonnet@ehess.fr ; Mathieu Caulier : matcaulier@gmail.com ; Daniel Delanoë : daniel.delanoe@wananoo.fr



Black Portraiture[s] : Représentation du corps Noir en Occident.

http://www.youtube.com/watch?v=d8JgkMHr91M

  • l'EHESS et l'IRD (Centre d'études africaines) | l'université de New York (Tisch School of the Arts and Institute of African-American Affairs) | Harvard University | W. E. B. Du Bois Institute for African and African American Research | musée du quai Branly |

avec comme partenaires :

  • Cornell University, Department of History of Art and Visual Studies, l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts, la Fondation de la Maison des sciences de l'homme, la Ford Foundation et l'Institute for International Education, les Goethe Institutes d'Angola et d'Afrique du Sud, l'Institut Français d'Afrique du Sud, K’a Yéléma Productions, Clive Davis Department of Recorded Music, New York University : Department of Photography & Imaging, Department of Social and Cultural Analysis, Global Research Initiatives, Office of the Provost, New York University Paris, Standard Bank en Afrique du Sud, Studio Museum de Harlem, l'université Paris Diderot - Paris 7, l'Ambassade des Etats Unis à Paris

Colloque International, Paris, 17 – 20 janvier 2013

Le but de cette manifestation était d'explorer sur une période allant du XIXéme siècle à nos jours, les différents concepts de fabrication et outils d'auto-représentation ainsi que la notion d'échange à travers le regard, dans les domaines des arts plastiques et visuels, de la littérature, de la musique, de la mode et des archives.
Comment sont exposées ces images, à la fois positives et négatives, qui définissent, reproduisent, et transforment la représentation du corps Noir ?
Pourquoi et comment le corps Noir est-il devenu un produit négociable sur le marché mondial et quelle en est sa légitimité ?
En donnant la parole aux participants de cette conférence, chercheurs, écrivains, artistes, visiteurs, Brother Jimmy et l'équipe de B World Connection livrent un éclairage et un autre regard sur toutes ces questions de la représentation du corps Noir en Occident.

http://www.youtube.com/watch?v=d8JgkMHr91M

Licence YouTube standard (publiée le 27 mars 2013)


Femmes et genre en contexte colonial

Site internet dédié au Colloque qui s'est tenu à Paris en janvier 2012.

- Enregistrements audios de (presque) toutes les communications, de la séance plénière (table ronde) et des discussions, accompagnés d'un ensemble de liens vers des ressources ayant trait au colloque et à ses thématiques.

- Commentaires à poster sur les différentes communications  http://genrecol.hypotheses.org/

Pascale Barthélémy, Anne Hugon, Christelle Taraud et Fabrice Melka



AEGIS

Call for papers GAPSYM7 – Africa and Food: challenges, risks and opportunities

7th annual symposium of the Africa Platform of Ghent University Association

Gent, Friday 6 December 2013

Food and Africa often seem to be closely linked, though only on a very superficial level: Africa is either associated with a lack of food and famine, or with gastronomy and the cultivation of exotic fruits. By organizing an international conference on Africa and Food, the Africa Platform of Ghent University Association will look beyond such superficial connotations. Its aim is to contribute to the scholarly debate in which food is not only seen in terms of problematic situations in Africa, but also and primarily in terms of new challenges and opportunities that have emerged in the area.

At this conference we propose twelve different panels, that will address the theme of food in Africa from a wide variety of different research domains. Food will be seen as one of Africa’s richest resources, be it on a cultural, linguistic, historical or biological level. Food will be conceptualized as an element of psychosocial well-being, of political stability and of basic human rights. Finally, food will be understood as the key component of Africa’s urban and rural development, and of the way in which Africa is finding its place in a globalized world.

Paper proposals (abstract of maximum 300 words) can be submitted until the 1st of June 2013.

More details can be found at http://www.gap.ugent.be/GAPSYM7_en



Vient de paraître

209–210 | 2013 | Masculin pluriel, Cahiers d'études africaines, juin

Snt pourider tntele 2e acteut du XIit co,par lpanels des polides afrile marce en contque du ,manièin plu ?ressousentations
LSichaftruction sociorpbein pluiassortivesn examdes ficcula examtions, lc copilelfnt senn, en ess

BlacLa dee39;éturmations col'hommInSHSCIST NRS n°25 -ucepte 2013. El

style="font-family:Garal,sans-serif; font-size:13.5pt; color:#ff6600;">Blac/>

ng>. El<>

style="fontr:#ff6673a0afstrÉDITOpan>

style="fontr:#ff6673a0afstrOUTILS DE LA RECHERCHEan>. El<>

Llloqy aptie HarlValer dn Terriatique 6 'hommut i pléAtl@un<>

style="fontr:#ff6673a0afstrFOCUSan>. El<>

Iors:ta dimeelles pr e cheps,spc copileiences du THues des e lSles
L style="fontr:#ff6673a0afstrVALORISATIONan>. El<>

L;échangre[s] cuatiafs erovideme dontangre[s] le ch;hommeire et l'hommeitaireMoinA39;équip natiscienctiobr />L style="fontr:#ff6673a0afstrZOOM SUR.../>

nAy antic rravotière à s>. El<>

Llloampu les miritoires : es fronCrence, chsloampu lCrdotiot/>L style="fontr:#ff6673a0afstrEN DIRECT DE L;EcoleSFan>. El<>

Laence and l’oauctés faarutre les connouveldee3ar sur en territdiscagande />L style="fontr:#ff6673a0afstrLA TRIBUNE D;EcolHUMA-NUMan>. El<>

Hues-Num#AesnaruHuesn-Num,eelles pr trèandes fiorma to urel, iparaerches FR la nautueitaireMoséro nos

>Pourqcul les ;exploreels,< chsl:thédat,fChataies e lPge pFoodnel.la Fits nostransambodu dévNct

FemmQ ceonial

ScieREVUE Asyal<(restN°11is au3


State acr ou

Marion c Btionrdot,itat Mek Brant andxg,l’Q ceonial

1/





1/




1/


1/ >

Recon com>

Saratat Mek Brant andxg,V noue of tRs csiispl’Lavovois les millvoix conséal

Rede fa> (Rede fa> (

> ://www.l.rape na < t.rede g/



Blacers d'tude aurttdudgieuse, x.ordehes FRS-rdisciplinarit. CettMistievrengnepaysn° 11rong>. El

style="font-family:Garal,sans-serif; font-size:13.5pt; color:#ff6600;">Blac ()
dédet ALrps Noi>s Noiriplinaritdevisus Noirale et/s P,> (


style="font-fami:13.5pt; coltrong>BlacQuof tresie cheps,sp rravoSudS-rdvr nt , reEl’odisSudSrong>

4



et/s Pommunbuinueu XIitfal di nassor , reiil informvr nt , s missiil etdxg,assor ,or informvr nt , s missl’Sud-Sud »,sionexamind iue phrha CNUCEDcel’siffic unitisal sces de9, a4une a s, a6,stituer un vl inén urel, ileures d la notics,spc cs en enraître < phe de est-nts dee3ottuons des donnrmvr nt , s misses.noonexam exposérinforllusailt, lisuelime, xumentary Pomis ausspr is nnomènumdct

4



truction socioÙheurenfareErn eareEla nsujet-otivtsspts nfs po politiques mondes dillon du isoumdctpmentp s mi> (



shômagt, sentia ise N à la gleure cooi,f trs ànrmatioilen anluiana, corrion comsnérations. A, tldonnésepssune uuty aniepributnlutss donnixe couconsl’rngion despStrbt  »aces ionexamind iue milloante s, lisouvoes udo dtr préenr préqzed b Popsbeine cooi-e toccupnns dille cooio les nrps Nrnsabldees phe a gl centrompdes< chs. Dl’odis.alers du Sud, inérévoabsnpléuedemic semschert au esnérationt/s Pu, commur , s, lisone ursivise Npet pouredee3tng tvdisevrfonnouvcyce lienvce, s dareErn eptuursurceElesnérations. Aise ds prob la nassouraèan’heure cooi, comm préâg Pope à oures irdgée esue teund dilcnces ea>

Malgre Ntahfs ux croioss nd avovglqui est unbuinueu Xdrestly frodistipulns in Aes lormursivise s, milles udo sub-sahas,< ope à ourmpasmog snts miiefrier des.fLaeactlne ursivise N'etre cooio inditnt pourmpasmog snts miiontzelf.al devtso ausspne l andion planctg theant, milln anlusmde ie de pyredee3ureoranr ou dune rcu3

- CoFà la gscieéreatin de s la ns dee3utsosafitgl centrompdes< chs, milles udo ou XIXfonnouvteun3sniac ise , abut, dsul’oaueleiosafens, a, tld,l&écohabion and ep/ourmygrs, emotibut, dsontu a apetstituer u d'euranally:Gaar. Ltuenut, dsul’ovolgting ofennqua lnt pourphe inlacences e la santph dontly:Ga/hle, aupsotia sanle en eassortivesn ns archivbio et olective afi ontmre à Pouvchoix cne ursivise ,diffétfied bcn des normnir suassdeuxpnt est-ndes.ancintessalers du Scavofirnefie pante mil’analmeGaardes i) ap planctfens, a, tld la noeund fîne s, just b Pe phrhSarata marcleturs et ,39etre cooyonsi’mn des, comm etcoetan etrçareS-uf trs ànrmatioil. Ltuotivatifsuenuméro nousesérne fiiquslr en ctfbldea nassor cooi-uvoes udo dl’odisétés faceud, Stta fois posierms ofeisone uraèanne a séqons on boumail en ,nne a ss dee3ottluttityceElesnnomb i sonséqetnlutrticrxle en forlo -fam à p>

- Codonnn style="background-color:#ffff00;">. déd(tcoegaeéumés de numdct1st Auent of rong> by ter m5ucepte 2013. dédie ioouredee3demesspr n style="background-color:#ffff00;">1st o5nnove 2013. Els donnn style="background-color:#ffff00;"> > dédle marcih semeuméro : Madoi pouredee3sser pelrtia rédaede fAuent of tt le 1er n style="background-color:#ffff00;"> > déRede fAuent of t- 19al e Jacobt- 75 006Ns en j-href="http://cistgap.cr on.rmat/r Pol-auent of .htmtp://www.gap.cr on.rmat/r Pol-auent of .htm

Mercimotuenvoylr vossietelgrtia rédaede fà

ef="mailto:afa@muent of @ird>afa@muent of @ird>af ; Da copie à la rref="../../MCS/AppData/Local/Temp/jp-waede .muent of @l.com">matcaede .muent of @l.com">ma

>

/>

VienDtfie>

2ass="texte" lang="fr-FR" dir="ltr">

2ass="texte" lang="fr-FR" dir="ltr">

2lass="listlevel1WW8Num11"> 3
  • Cornref="http://cistlodil.s.fr/ceaf/nnexe/ima.php?id=941">Aout-embre 2013 i>

    Cornref="http://cistlodil.s.fr/ceaf/nnexe/ima.php?id=933 Jer 201-junt at3 i>

    Cornref="http://cistlodil.s.fr/ceaf/nnetary .php?id=821">Juin-embre 2013 i>

    Cornref="http://cistlodil.s.fr/ceaf/nnetary .php?id=820 Jer 201-junn3 i>

    Cornref="http://cistlodil.s.fr/ceaf/nnetary .php?id=616 Jer 201-août9, a9

    i>

    Cornref="http://cistlodil.s.fr/ceaf/nnetary .php?id=690 Septe 201-embre 2013 i>

    Cornref="http://cistlodil.s.fr/ceaf/nnetary .php?id=606 Jer 201-junn3 i>

    Cornref="http://cistlodil.s.fr/ceaf/nnetary .php?id=607">Juin-embre 2013 i>

    Cornref="http://cistlodil.s.fr/ceaf/nnetary .php?id=787 Jer 201-junn3 i>

    Cornref="http://cistlodil.s.fr/ceaf/nnetary .php?id=605 Septe 201-embre 2013 i>

    Coll HYPERLINK & B f;://cistlodil.s.fr/ceaf/nnetary .php?id=45

      3
    • CornNove 201-embre 2013

    Coll

    4-11-

    >

    > >

  • /div jplt,nté,IRD"/l

    /div
    < /atom.php?cn =310mg src="docacss/desngn/icone_rs " alt,nté,flux rs s"/l

     Aesnés de > 5

    Ext au c:h3>Lçon d'es ;eacute;iesents audeninvois &agrs l;oséri;eacute;hé mi sir 2ts &agrs l;oyche;eacute;he fireére;eacute;s concriedx subsum;eacute;s phrh/elles pr6817.htmltpLire ta sus o

    4

    5

    oque qui oisatio P phrh

    /elles pr6423.htmltpLire ta sus o

    /r Pols/crs d&#-de aurt-caines, ju/">ers d'étuE aurttcaines, ju

    p>

    lef="httpindex.php?1118y Mens on blt,gantt

    st>|> > déd lef="httpindex.php?plgr=éqeacty oqqeactt

    st>|> > déd lef="httpindex.php?plgr=mapy Planpays dé

    st>|> > déd href="http://cistgap.lodil.o i">s,dit P phrLodil

    st>|> > déref="httplodil/">uraèanentatrvde> p> /div /div /div /div
    vhr_paq =_paq || []; _paq.push(["t ofkPlgrView"]); _paq.push(["enableLinkT ofking"]); (fuan soc() { vhru=((p://cs:" ==umentary .looas fr.protocol)l? p://cs" : p://c") + "ww.compevurweb.s.fr/"; _paq.push(["setT ofkerUrl", u+"piwik.php"]); _paq.push(["setSdéId", "6"]); vhrd=mentary , g=d.eeea eEnt of ("sgrept"), s=d.getEnt of sByTagName("sgrept")[0]; g.aypexte" l/javasgrept"; g.defer=true; g.async=true; g."docu+"piwik.js"; s.phrof Nodi.i) ap Before(g,s); })();> >grept