CECI n'est pas EXECUTE Mondes américains : Livres publiés en 2003

Publications |

Livres publiés en 2003

Image1


  • Georges Balandier, Civilisés, dit-on, Paris, PUF, 288 p.
    Georges Balandier mêle ici ses humeurs et ses convictions, ses souvenirs et ses combats, auxquels il a su rester fidèle. Il offre une relecture inédite d'un parcours riche de clairvoyance et d'humanité. S'y trouvent saisis sur le vif Mendès France et Mitterrand, Leiris et Fanon, Senghor et Sékou Touré, Sartre, Gurvitch, Bourdieu, Goffman et tant d'autres. Mais loin d'être une galerie de portraits, ce livre retrace d'abord les apports décisifs de l'inventeur de l'anthropologie politique, ethnologue de terrain, «grand témoin» des civilisations. On revient sur la décolonisation de l'Afrique, mais on y explore aussi résolument les arcanes de notre sur-modernité (scientifique, technicienne, économiste), ses impasses comme ses horizons les plus neufs, ses survivances d'autres temps comme ses nouveaux Nouveaux Mondes.

  • Charles Becker et al. (éds), VIH/Sida et Droits de l’Homme en milieu médical sénégalais, F. Achadé, Ch. Becker, Ann Spencer et al. (éds), Dakar, Éd. Amnesty International, 2003, 68 p.

  • Philippe Bessiere (doctorant), Rasine Kaf, Sur les chemins de la mémoire, Le Port de La Réunion, Éd. ANTIC, 243 p.

  • Giulia Bonacci (doctorante) et Sarah Fila-Bakabadio, Musiques populaires : usages sociaux et sentiments d’appartenance, Paris, Éd. EHESS-CEAf, 2003, 114 p. (Dossiers africains). Sommaire

  • Doris Bonnet et Yannick Jaffrée (dir.), Les Maladies de passage : Transmissions, préventions et hygiènes en Afrique de l'Ouest, Paris, Éd. Karthala, Médecins du Monde, 510 p.
    Dix sept contributions étudient, du Sénégal au Niger, les notions de transmission, d'hygiène et les conduites préventives. Les auteurs montrent les liens entre les idées d'impureté, de force vitale, et les représentations du corps et de son fonctionnement. Analyses ethnolinguistiques et données empiriques mettent au jour une théorie populaire des contacts où l'autre est perçu comme potentiellement dangereux. La prévention de la maladie est alors construite sur le mode d'une maîtrise des liens sociaux.

  • Marc Totte, Tarik Dahou et René Billaz, La décentralisation en Afrique de l'Ouest : entre politique et développement, Paris, Éd Karthala, 408 p.
    Synthétisé dans un dialogue à trois voix, provenant d'horizons disciplinaires variés, cet ouvrage s'adresse principalement aux agents et responsables d'organisation de développement, aux élus ou fonctionnaires des pouvoirs publics, ainsi qu'aux chercheurs des différentes disciplines concernées. Il a donc une composante pédagogique qui se traduit par des rappels de connaissance et un effort de clarification des concepts et des modèles. Il s'adresse plus généralement à tous ceux qui sont engagés dans une démarche d'interrogation du système actuel d'aide au développement et des modes de gouvernance, que se soit au Sud ou en Europe.

  • Jean-Pierre Dozon, Frères et sujets. La France et l’Afrique en perspective, Paris, Flammarion, 2003, 294 p.
    Édifiées durant plusieurs décennies au travers d'histoires coloniales, les relations franco-africaines se sont étrangement prolongées, voire renforcées, au tournant des années 60 : comme si un lien plus puissant que l'avènement des indépendances en avait resserré la trame. Comment les relations de la France avec l'Afrique ont-elles acquis cette singularité qui, selon le juste mot de Hannah Arendt, conduisit la France à traiter ses colonisés "à la fois en frères et en sujets" ? Comment un besoin d'Afrique, avec son cortège de violences et de dominations, a-t-il, dès l'Ancien Régime, tissé les fils d'une fraternité sans pareil ? Où l'on voit l'Afrique devenir indispensable à la France sur fond d'intrigues historiques ambiguës. Où l'on assiste aussi à l'émergence d'un "désir de France" en Afrique qui achève le tableau d'un insolite chassé-croisé entre une puissance coloniale et son empire.

  • J.P. Dozon, A. Corten et A. Ori (éds), Les nouveaux conquérants de la foi, Paris, Éd. Karthala, 294 p.
    Fondée en 1977, l'Eglise universelle du royaume de Dieu compte deux millions d'adeptes au Brésil et un autre million répandu dans 80 pays. Propriétaire au Brésil de la troisième chaîne de télévision, elle est révélatrice d'une transformation profonde non seulement du pentecôtisme -et on parle de néo-pentecôtisme- mais plus généralement du religieux. Loin de se retirer du monde, l'Eglise universelle se veut à la conquête du monde sur ce qui aujourd'hui le définit le mieux : l'argent, les médias et l'individualisme.

  • Éloi Ficquet et B. Abbebe (éds), Dictionnaire Français-Amharique / Färäsayeñña-amareñña mäzgäbä qalat, Addis Abeba, Shama Books, 2003.
    Ce nouveau dictionnaire français-amharique sera utile aux étudiants éthiopiens apprenant le français à l’Alliance, dans les écoles secondaires, à l’université ou au lycée Guébré Mariam, ainsi qu’à tous les amharophones qui souhaitent approfondir leur connaissance du français. Mais il sera tout aussi indispensable aux francophones qui, en Éthiopie ou en France, se sont lancés dans l’apprentissage et l’étude de l’amharique. Nous pouvons espérer que la publication de ce dictionnaire donnera à le désir d’apprendre cette langue, et d’abord son alphabet.

  •   Michela Fusaschi (doctorante), I Segni sul corpo, per un’antropologia delle modificazioni dei genitali femminili, Tourin, Bollati Boringhieri, 183 p.
    Da qualche anno il tema delle cosiddette «mutilazioni genitali femminili» viene periodicamente riproposto in numerose campagne di sensibilizzazione a favore della tutela dei diritti umani e con riferimento alla condizione della donna nel Sud mondo. Il fenomeno a dire il vero non riguarda più solamente i cosiddetti paesi in via di sviluppo ma anche le diverse realtà nazionali interessate dai flussi migratori. L’approccio alla questione rimane purtroppo prevalentemente sensazionalistico, spesso fondato su una semplificazione eccessiva. Una certa informazione che ripropone confusamente una lettura «medicalizzata» o legata soltanto al piano dell’intervento umanitario, non rappresenta certamente un contributo sufficiente al superamento di queste pratiche, nei termini della lotta per la difesa dell’integrità della persona. La proposta è quella di un cambiamento di prospettiva in chiave antropologica il cui primo obiettivo consiste nello stabilire le condizioni di un dialogo alla ricerca di un rapporto con le donne e con la loro soggettività. A partire da alcuni canali comunicativi «privilegiati», spostando la questione sul terreno della «modificazione» in luogo della «mutilazione» è possibile costruire con i soggetti interessati uno spazio «neutro», relativamente libero da pregiudizi, dentro cui elaborare un percorso di mediazione interculturale.

  • Bogumil Jewsiewicki, Mami Wata : La peinture urbaine au Congo, Paris, Éd. Gallimard, 236 p. (Le Temps des images).
    Mami Wata, sirène ensorceleuse qui symbolise l'attrait et les pièges de la modernité, Bula Matari qui, sous diverses formes, incarne le pouvoir, Patrice Lumumba devenu héros christique... Ces figures hantent la peinture urbaine du Congo, où se mêlent le fracas de l'histoire et les rumeurs de la ville. De fait, à Kinshasa, Lubumbashi et Bunia s'est affirmée, à partir de 1950, une peinture de chevalet, qui a remplacé la peinture sur case et s'adresse autant à une clientèle étrangère que locale. Elle s'inscrit dans une culture qui ne rompt ni avec les traditions villageoises, qu'elles soient orales ou plastiques, ni avec l'ambiance moderne de la ville : l'usine, les bars, les nouvelles musiques et pratiques sociopolitiques. Bogumil Jewsiewicki décrypte les codes de cette production artistique dont les images - les "icônes mémorielles" - suivent le fil de l'histoire du Congo : la colonisation en 1885, l'indépendance de 1960, le règne de Mobutu, jusqu'à l'assassinat de Kabila en 2001. En s'attachant au mode d'élaboration et de réception de la peinture urbaine, il analyse la genèse de cet art, à la fois retour sur soi, acte politique et vecteur des liens sociaux. En postface, l'auteur nous livre de savoureux portraits des peintres, à la fois drôles et tragiques.

  • Bogumil Jewsiewicki (dir.), Musique urbaine au Katanga. De Malaika à Santu Kimbangu, Paris, L'Harmattan, 180 p.
    Des chercheurs travaillant à Lubumbashi tentent de présenter l'évolution de la musique urbaine au Katanga à partir des années 1940. Les contributions retracent la naissance de la musique moderne de danse et analysent son évolution. L'un des pionniers des musiciens katangais, Edouard Masengo, qui vient de décéder, y raconte sa longue carrière. Plusieurs chansons, surtout de la période initiale, sont transcrites et traduites en français. L'émergence récente de la musique autodidacte de jeunes citadins marginalisés est présentée en fin de volume.

  • Bogumil Jewsiewicki et Véronique Klauber (éds), Université de Lubumbashi, 1990-1992, société en détresse, pari sur l’avenir, Paris, L’Harmattan, 242 p. (Mémoire lieux de savoir. Archives congolaises)
    Depuis plus d'une décennie et le massacre d'étudiants sur son campus en 1990-1991, l'Université de Lubumbashi a survécu, et est restée un espace de recherche, d'acquisition des connaissances et d'échanges. Rare endroit où s'exerce encore la liberté de parole, c'est une tribune témoignant des conflits politiques, de la violence, des ambitions individuelles. Le rôle de cet espace privilégié est analysé depuis 1990.

  • François Leimdorfer et Alain Marie (éds), L’Afrique des citadins, sociétés civiles  en chantier (Abidjan, Dakar), Paris, Éd. Karthala, 406 p. (Homme et société).
    Au-delà de l'actualité qui fait craindre à tout moment un basculement tragique de l'histoire du côté des identités communautaires, ethniques ou religieuses, mobilisés par certains discours politiques, l'émergence d'une société civile véritable ne nécessite-t-elle pas une réelle démocratisation où chaque individu devient citoyen et acteur de ses projets, comme de ses prises de paroles ? Mais il y faut encore un développement qui passe par une répartition équitable des sacrifices et des bénéfices, exigence que seul un Etat respectueux des droits peut satisfaire.

  • Elikia M’Bokolo, Africa Negra. Historia en Civilizaçoes, T. 1. Até ao Século XVIII, Lisbonne, Vulgata, 584 p. [Afrique noire. Histoire et civilisations, T. 1, Jusqu'au XVIIIe siècle, Paris, Hatier, Aupelf-UREF, 1995].

EHESS
IRD

flux rss  Actualités

Décentrements. Les Suds et les défis épistémologiques d'un monde commun

Extrait : La notion de décentrements renvoie à une démarche qui invite à appréhender différents lieux subsumés par le concept de Suds où sont mises à l’épreuve, en théorie et (...)

Lire la suite

Typographie et graphisme de la lettre arabe : enjeux et perspectives

Organisée à l’occasion de l’exposition TYPOGRAPHIAe ARABICAe qui se tiendra du 15 juin au 8 août 2015 dans les espaces de la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC) et dans la galerie du Pôle des langues et civilisations, cet après-midi d’étude a pour objectif de discuter des enjeux actuels de la typographie de la lettre arabe, à une échelle internationale et à la lumière des expériences passées.

Lire la suite

L'altérité et l'identité à l'épreuve de la fluidité

Colloque organisé par le Groupe de Recherche FIRA, l'IMAF–EHESS, l'Université Fédérale du Rio Grande du Sul (Brésil).

Lire la suite

L'altérité et l'identité à l'épreuve de la fluidité

Appel à communications, colloque organisé par le groupe de recherche Frontières identitaires et Représentations de l’altérité, Institut des Mondes Africains/IMAF - Université Fédérale du Rio Grande du Sul (Brésil) - 17 et 18 novembre 2014 - Paris, France.

Lire la suite