CECI n'est pas EXECUTE Mondes américains : Frontières et mouvements de la ville. Comparaisons internationales en anthropologie urbaine, mai 2011

Evénements |

Frontières et mouvements de la ville. Comparaisons internationales en anthropologie urbaine, mai 2011

JOURNÉES D’ÉTUDES

3 MAI (13H30-17H30) - 4 MAI (9H-13H) 2011

EHESS, Amphithéâtre François Furet

105, boulevard Raspail,  Paris 6ème (Entrée libre dans la limite des places disponibles)

Organisateurs :

Centre d’Études africaines (CEAf–UMR 194 EHESS-IRD)

Laboratoire Architecture et Anthropologie (LAA-LAVUE–UMR 7218 ENSA-LaVillette)

Laboratoire d’Anthropologie urbaine (IIAC-LAU–UMR 8177 EHESS-CNRS)

Image1S’interroger sur l’apport des ethnologues et anthropologues à la connaissance des villes ne vise pas à fonder une anthropologie spécialisée. Au contraire il s’agit de partir de l’enquête urbaine des anthropologues pour dire tout ce qui fait la ville (le faire ville de chaque lieu, région, situation ou contexte) et dire ce que la ville fait aux sociétés qui l’inventent. Les processus et les mouvements des citadins, individuels ou collectifs, sont indissociables des limites, et des frontières parfois durcies, dont chaque ville dépend pour se définir comme un tout et définir les parties qui la composent. Les topographies sont variables et changeantes : mosaïque, ghetto, gated communities, campements, sont les mots que semblent croiser ou contredire ceux de réseaux, fluides, monde. Les frontières limitent ou entravent les déplacements ; mais elles sont elles-mêmes touchées, franchies ou déplacées par les mouvements. Toute réflexion qui vise à déconstruire les topographies, matérielles, imaginaires, communautaires, de la ville engage ainsi une autre réflexion sur ce qui reconstruit d’autres frontières, lignes de front ou de rencontres. Il s’agit d’introduire le mouvement dans l’étude des limites de la ville. (M. Agier, A. de Biase, A. Raulin).

. MARDI 3 MAI 2011 (13H30-17H30)

13h30 – INTRODUCTION

Michel Agier (EHESS/IRD, CEAf) : « Penser à la limite. »

14-17h30 – DÉCONSTRUIRE, RECONSTRUIRE LES FRONTIÈRES

Discutants : Stéphane Dufoix (Université Paris-Ouest Nanterre, Institut universitaire de France) et Nancy Green (EHESS, CRH)

Déplacements, réseaux et lieux

Graça Índias Cordeiro (IUL, ISCTE Lisbonne, invitée EHESS) : « Langue et ethnicité : Interactions en portugais à Boston.»

Heitor Frúgoli (USP, NAU São-Paulo, invité EHESS) : « Réseaux et territorialités : une approche ethnographique de la zone dite cracolândia (crackland) à São Paulo. »

● Barbès, un monde à part ou le monde à Paris ?

Emmanuelle Lallement (Université Paris-Sorbonne, CELSA) « Barbès d'ici et d'ailleurs. Les usages d’un monde urbain cosmopolite.»

Maria Anita Palumbo (EHESS, CEAf/LAA) : « Barbès : pourquoi ailleurs commence ici ? »

● Construire et déconstruire

Alessia de Biase (ÉNSA Paris-Belleville/EHESS, LAA) : « Baliser le terrain. Pour un éloge de l’aléatoire comme expérience urbaine »

18h – BUFFET (CEAf, 96 boulevard Raspail - Paris 6ème, 2ème étage)

MERCREDI 4 MAI 2011 (9H-13H)

9h-12h30 − FRONTIÈRES MORALES DE LA VILLE

Discutantes : Sylvaine Bulle (Université Jean Monnet St Etienne, IMM/EHESS) et Ghislaine Glasson-Deschaumes (Institut des Sciences sociales du Politique - ISP/CNRS)

● La place de l’autre entre stigmates, conflits et coopérations

Anne Raulin (Université Paris-Ouest Nanterre, IIAC-LAU) : « Figures de la diversité et de l’adversité : Approche comparative de deux institutions religieuses à Paris et à New York.»

Ferdinando Fava (Université de Padoue/Université Paris-VIII) : « Les barres et les stigmates : fabriquer autrement la banlieue. La ZEN de Palerme. »

Virginie Milliot (Université Paris-Ouest Nanterre, IIAC-LAU) : « Indignations et mobilisations : marchés de la pauvreté et conflits d’espace public dans l’Est parisien. »

● Ce que la guerre fait à la ville

Franck Mermier (CNRS, IIAC-LAU) : « Beyrouth : Territorialisations politiques et communautaire. »

Barbara Karatsioli (post-doc EHESS) : « Le conflit, grand “urbaniste” des villes divisées : Négociations de la frontière à Londres et à Nicosie»

12h30-13h – CONCLUSIONS ET PERSPECTIVES

►Discussion animée par M. Agier, A. de Biase, A. Raulin.

Contacts CEAf : Michel Agier

     Elisabeth Dubois 

EHESS
IRD

flux rss  Actualités

Décentrements. Les Suds et les défis épistémologiques d'un monde commun

Extrait : La notion de décentrements renvoie à une démarche qui invite à appréhender différents lieux subsumés par le concept de Suds où sont mises à l’épreuve, en théorie et (...)

Lire la suite

Typographie et graphisme de la lettre arabe : enjeux et perspectives

Organisée à l’occasion de l’exposition TYPOGRAPHIAe ARABICAe qui se tiendra du 15 juin au 8 août 2015 dans les espaces de la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC) et dans la galerie du Pôle des langues et civilisations, cet après-midi d’étude a pour objectif de discuter des enjeux actuels de la typographie de la lettre arabe, à une échelle internationale et à la lumière des expériences passées.

Lire la suite

L'altérité et l'identité à l'épreuve de la fluidité

Colloque organisé par le Groupe de Recherche FIRA, l'IMAF–EHESS, l'Université Fédérale du Rio Grande du Sul (Brésil).

Lire la suite

L'altérité et l'identité à l'épreuve de la fluidité

Appel à communications, colloque organisé par le groupe de recherche Frontières identitaires et Représentations de l’altérité, Institut des Mondes Africains/IMAF - Université Fédérale du Rio Grande du Sul (Brésil) - 17 et 18 novembre 2014 - Paris, France.

Lire la suite